Les ambitions de PSMO

Quel projet pour quelle finalité ? quels enjeux ? quels objectifs ? Le projet consiste à aménager une plateforme portuaire multimodale, dédiée aux entreprises du secteur du BTP et des travaux publics, en lien avec le développement du Grand Paris. Le transport fluvial alliant grande capacité et respect de l’environnement sera ainsi favorisé.

Publié le

Pour répondre aux enjeux liés au réchauffement climatique, et en tenant compte du poids relatif du secteur des transports dans les émissions de gaz à effet de serre, la politique des transports de marchandises favorise les modes respectueux de l’environnement, et notamment la voie d’eau. Ces enjeux sont particulièrement forts en Ile-de-France où la congestion routière est importante, et des problèmes récurrents de pollution, nuisances, temps perdu. 
En aménageant de nouvelles plateformes portuaires, dont le projet de Port Seine-Métropole Ouest, afin d’améliorer le maillage portuaire francilien, HAROPA – Ports de Paris contribue ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la lutte contre le changement climatique.

Avec le projet PSMO, HAROPA - Ports de Paris entend répondre à trois objectifs :

Objectif #1 : augmenter durablement le report modal du transport de marchandises de la route vers la voie d’eau et le fer dans les secteurs de la construction et des travaux publics

  • Développer le transport fluvial et ferré et le réseau de ports franciliens 
  • Favoriser le report de nombreux camions transportant des marchandises vers des modes à grande capacité (eau et fer)
  • Soulager le réseau routier local
PSMO économie circulaire
Schéma de l’économie circulaire, source HAROPA – Ports de Paris

 

Objectif #2 : Mettre en place, à court terme, une logistique « propre » pour les chantiers du Grand Paris

  • Approvisionner en matériaux les chantiers du Grand Paris par le fleuve (métro Grand Paris Express, logements, chantiers Eole, etc.)
  • Développer le ‘double fret’ déblais/matériaux de construction, optimiser la logistique fluviale liée à l’activité du BTP, et le recyclage des matériaux de construction.

Objectif #3 : Développer la confluence Seine-Oise

  • Valoriser la plaine inondable d’Achères marquée par plus de 100 ans d’épandages et dont les ressources en granulats sont exploitées en carrières
  • Contribuer à la dynamique économique du territoire - le port sera créateur d’emplois
  • Aménager le site du futur port de manière qualitative.

LES POINTS CLÉS DU PROJET

Les chiffres 
- 100 hectares environ d’emprise portuaire 
- 52 ha dédiées aux activités économiques orientées BTP et travaux publics
- 19 ha d’espaces paysagers 
- 1 darse (bassin intérieur) 
- 1 Quai à Usage Partagé
- 1 plateforme ferrée partagée
- 1 km de berges renaturées

-  122 M€ d’investissements publics
-  Environ 750 emplois directs à terme, et environ 140 emplois directs pendant les travaux

Les dates 
2020 : Enquête publique unique
2021 : Début des travaux
2023 : Mise en service de la phase 1 du port
2031 : Finalisation de l’intégralité de la darse
2040 : Port Seine-Métropole Ouest réalisé dans son intégralité

Les principes d’élaboration du projet
- La concertation tout au long du projet avec les parties prenantes 
- Le développement économique durable 
- L’exemplarité environnementale - PSMO est certifié ISO 14001 pour conception et travaux 
- L’ouverture du port au public avec une insertion du projet dans son contexte urbain, fluvial et paysager (ville, berges, parc urbain…)