Un port de nouvelle génération

Port Seine - Métropole Ouest (PSMO) est orienté vers le secteur de la construction : extraction, transformation, valorisation, recyclage. Port de nouvelle génération ? Elaboré en concertation avec les acteurs locaux, il s’intègre dans son territoire et maîtrise ses impacts.

Publié le

Un port orienté construction/ travaux publics

Le port profitera localement à plein du développement du Grand Paris… Un port orienté vers les secteurs de la construction avec :

  • Un quai de transbordement à usage partagé pour les entreprises locales
  • Des activités connexes : location de matériels, ateliers, bureaux, etc.
  • Une darse (bassin intérieur) concentrant les activités économiques. 

Un projet élaboré avec les acteurs locaux

  • L’intention première du projet : répondre aux besoins déjà identifiés par les acteurs locaux, politiques et économiques     
  • Des échanges continus entre Ports de Paris et les parties prenantes : de la phase de conception à la phase d'exploitation en passant par la phase travaux ;
  • Un engagement durable et local : l’agence de Ports de Paris Seine Aval, interlocuteur de proximité, notamment pour le suivi de l’exploitation du port. 

Un port bien intégré dans le paysage

  • L’aménagement du port autour d’un bassin intérieur (darse) permet de libérer les berges de Seine. Renaturées, elles sont aménagées en promenade douce avec une passerelle sur la darse. 
  • Un parc boisé au centre du port est aménagé en promenade. 
  • Ces corridors de biodiversité préservent la richesse des espèces indigènes et patrimoniales. ​

Un port ouvert sur la ville et accessible au public

  • Un nouvel axe, l’avenue de l’écluse, relie la gare d’Achères-Ville au barrage d’Andrésy. 
  • La route du barrage existante est requalifiée et intègre une promenade jusqu’aux berges
  • Un centre de vie offre des services de restauration et de détente ouverts à tous.

LES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ENVISAGÉES À CE STADE
 - Les activités du BTP utilisatrices des granulats, à même de trouver entre elles des synergies (traitement et criblage des granulats, production de béton prêt à l’emploi, négoce de granulats et de produits BTP, production et négoce de matériaux pour la construction de chaussées) ;
 - Le secteur de la valorisation de matériaux de déconstruction et des chantiers de travaux publics ;
 - La production d’éléments préfabriqués, de produits semi-finis pour la construction.


Quid après l’exploitation de la carrière ?

Les activités économiques après l’exploitation des carrières sont : 
 - La poursuite des activités du BTP utilisatrices de granulats marins ou de calcaires du nord (traitement, transformation, etc.) ;
 - Le secteur de la valorisation de matériaux de déconstruction et des chantiers de travaux publics ;
 - Des activités d’appuis et de services aux entreprises, tournées vers la ville et le port (location de matériels, ateliers, bureaux, laboratoires,etc.)